Télécharger : Adieu mademoiselle – La défaite des femmes en pdf

Télécharger : Adieu mademoiselle – La défaite des femmes en pdf

Prologue :

Un néoféminisme « J’ai longtemps hésité à écrire un livre sur la femme. Le sujet est irritant,surtout pour les femmes ; et il n’est pas neuf. La querelle du féminisme a fait couler assez d’encre, à présent elle est à peu près close : n’en parlons plus. » C’est par ces mots que Simone de Beauvoir ouvre en 1949 son célébrissime essai Le Deuxième Sexe. Ils précédent la pilule, l’avortement, la révolution sexuelle et la fin du patriarcat qui ont scandé l’émancipation des femmes et ils se veulent, à l’évidence, ironiques. Mais ne sont-ils pas devenus, aujourd’hui, incontestables ? Soixante-dix ans après cet appel à en finir avec la domination masculine, le féminisme n’a-t-il pas gagné la partie ? À en croire la plupart des féministes contemporaines, non. La femme est libre,mais partout elle serait dans les fers. Les femmes se marient ou non, font des enfants ou non, divorcent à leur gré, deviennent sénatrices, patronnes du Medef, footballeuses. Le contrôle de la procréation est entre leurs mains. La conquête des droits politiques et sociaux leur est acquise. La contrainte de la parité les a imposées artificiellement par le haut. La tendre moquerie qui entourait les « femmes libérées » a disparu, pour laisser place à un respect quelque peu effrayé. Or, les néoféministes refusent de voir que le monde qu’elles appellent de leurs vœux est d’ores et déjà advenu. Elles persistent à croire que l’hétéropatriarcat, « ces maladies que sont le sexisme rampant, le paternalisme », ce complot mondialisé des mâles blancs occidentaux sont toujours au cœur de notre société et régissent nos mœurs.

Télécharger : Adieu mademoiselle – La défaite des femmes en pdf
Prev1 of 2
Cliquez sur "Next" pour télécharger