Télécharger. Le philosophe qui n’était pas sage en pdf

Télécharger.  Le philosophe qui n’était pas sage en pdf 

 
 
 
 
 
 
 
 

Extrait

La porte s’ouvrit, laissant apparaître un faible halo de lumière au bout du couloir. Sandro avança. Il
avait longuement réfléchi, et toutes ses réflexions aboutissaient à la même litanie : essayer de reprendre une vie normale, se raisonner, regarder devant soi. Et pourtant, c’était impossible. La raison ne vient pas à bout des émotions. Il ne suffit pas de claquer des doigts pour réussir à tourner la page. Il ignorait où tout ça le conduirait, mais il devait y aller. Il avait pris sa décision après son coup de
folie l’autre soir, quand il avait ouvert en grand la fenêtre du salon de son appartement de Manhattan et, de rage, avait précipité dans le vide la moitié des livres de sa bibliothèque, ne supportant plus de les voir le narguer. Il devait y aller. C’était complètement fou, certes. Il n’avait pas de plan, ignorait comment il s’y
prendrait, y laisserait peut-être sa peau. Mais sa vie ne pouvait pas continuer ainsi. Sinon il finirait à l’asile ou à la morgue. Peut-être les deux. Le bureau du président de l’université de New York était le troisième sur la droite. Celui de son
assistante servait d’antichambre. La jeune femme se leva avec un sourire gêné, frappa discrètement à la porte de son patron, entra et murmura quelques mots. Elle laissa Sandro pénétrer dans la pièce avant de refermer silencieusement derrière lui. — Je n’ai pas beaucoup de temps, dit le président en souriant à son visiteur, mais assieds-toi quand
même une minute, je t’en prie. Je finis de taper un truc et je suis à toi. La vaste pièce était inondée de lumière. Les lourds meubles métalliques semblaient s’enfoncer dans
la moquette beige, chars d’assaut avalés par des sables mouvants. Sandro resta debout, le visage grave. — Il me faut six mois de congé sans solde, dit-il. Les doigts du président se figèrent au-dessus du clavier. Son sourire s’évapora. Il garda le silence un
instant, puis se renversa dans son fauteuil en prenant une inspiration…
 
Prev1 of 2
Cliquez sur "Next" pour télécharger